📌 📅 Agenda - Danielle Dibbens - Tellington TTouch praticienne pour chevaux, Thermographie et Massage sportif

Déplacements 2024
(sur demande ou associé avec des déplacements pour des stages, vous pouvez demander une visite)

🚗 23-26 septembre 2024 - Paris, disponible séances privées / thermographie
🚗 29 septembre - 06 octobre - Paris, Metz, Strasbourg, Lyon, 38730 Valencogne, Suisse ?
🚗 21-25 octobre 2024 Pyrénées, Anan

👪 Stages en présentiel 2024

20/21 juillet 2024
Tellington TTouch avec les ânes en association) 24500 Eymet
Heehaws For the Love of Donkeys
14/15 septembre 2024?
Tellington TTouch avec les vieux chevaux 16300 Challignac

21/22 septembre 2024 stage Tellington avec les chevaux Lierville (60) 

?28 septembre 2024 stage Tellington vers Rambouillet avec Stephanie Evieux praticienne en formation

05/06 octobre 2024 stage Tellington les écuries dauphinoise (38) - Carène Chavasse-Frette

19/20 et 26/27 octobre 2024 stage d'approfondissement Tellington avec les ânes 31230 Anan
Marquis & Co.
Pas de stage près de vous ?  Regroupez les amis et vous pouvez accueillir un stage chez vous... 
 - ou prenez un stage en ligne !

📺 Stages en ligne 2024 [courses.danielledibbens.fr]

09 juillet - 06 août 2024
[inscription]
 (5 semaines)
⭐ Session en ligne Live et interactive
 Initiation à la méthode Tellington pour chevaux : Détente, Équilibre et Proprioception

31 juillet - 28 août 2024 ? date à confirmer contactez-moi
[inscription]
 (5 semaines)
Session en ligne Live et interactive
Soutenir votre cheval hypersensible et/ou anxieux avec Tellington TTouch

01 octobre - 29 octobre 2024
[Pre-inscription  ouverte]
 (5 semaines)

Session en ligne Live et interactive
Soutenir votre cheval de sport avec la méthode Tellington
30 octobre - 27 novembre 2024
[Pre-inscription  ouverte]
 (5 semaines)

Session en ligne Live et interactive
Jeunes chevaux et la méthode Tellington
Disponible en mode self-study avec Lives ponctuellement
[inscription]
Tellington TTouch avec les ânes : Les ânes timides, craintifs et anxieux, préparation pour le parage et le dentiste


Disponible en mode self-study
[inscription]

Soutenir votre cheval ataxique (ou en rééducation) avec Tellington TTouch : des outils qui peuvent aider ces chevaux à développer leur proprioception et mieux vivre avec leurs difficultés.
Disponible en mode self-study
[Inscription]
 Soutenir votre équidé fourbu (ou immobilisé) avec Tellington TTouch (🇫🇷)



Disponible en mode self-study
[contactez-moi]
Approfondissement dans la méthode Tellington pour chevaux : Connexion, Souplesse et Proprioception
 - (le stage d'initiation est prérequis)


 🗨  Bienvenue sur mon blog !


Pour plus d'information sur mes services vous pouvez visiter les pages :
Tellington TTouch,
Thermographie Equine

N’hésitez pas à partager le site ou les articles avec vos amis.
Un lien cassé ou des corrections à faire ? vous pouvez les signaler.

Déplacements sont sur demande, prenez contact si vous êtes intéressé. Si je suis près de chez vous parfois, c’est possible d'ajouter les séances/journées privées ou les stages cependant ma disponibilité, n’hésitez pas à demander pour profiter de l'opportunité.
Les tarifs et conditions sont disponibles sur demande
N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Pourquoi faire des mises à jour en tant que praticienne Tellington 🎓💗

Je suis allée en Suisse la semaine dernière pour assister à la formation professionnelle Tellington TTouch pour chevaux avec Lily Merklin. Je vous explique, tant que je peux avec des mots écrits, pourquoi... 


En tant que praticienne, nous sommes obligés de faire de formation en continu pour rester à jour avec le développement de la méthode tous les deux ans, une moyenne de faire est d’être assistant sur la formation certifiant, j’y vais tous les ans pour le bien que ça m’apporte, je vous explique. 

Il y a des praticiens autour le monde qui applique les techniques Tellington avec toutes sortes d’animaux. Puis, nous réunissons sur les formations intensives où nous avons l’opportunité de partager nos expériences. Sur une formation, vous pouvez avoir deux instructeurs, 3-6 assistantes et puis des élèves dans leur deuxième ou troisième année, ça fait un paquet d’expérience !!  Si nous avons autant d’outils et techniques et d’options dans le Tellington, c’est à cause de toute cette expérience.  On rencontre des animaux qui nous font expérimenter, rechercher, pour trouver une solution ou une porte d’entrée qui marche pour eux.  Puis, nous partageons les possibilités qui fonctionnent bien.

C’est cet entourage et l'accueil chaleureux que je trouve, qui m’encourage de faire autant de route de la Charente vers l’autre côté de la Suisse. Une fois sur place, nous sommes dans une boule Tellington et plus toute seule sur le terrain, comme je suis en France depuis des années. Six jours de Tellington pur, avec des collègues, six jours dans ma tribu, six jours à perfectionner mon travail, six jours pour évoluer en tant que personne (ou cheval), six jours à être simplement moi-même et d'être accepté en tant que l'individu que je suis.

Puis, j’aime l’exercice de communication avec les multiples langues ! Mon Allemand s’améliore lentement, mais sûrement…. 🇫🇷 🇬🇧 🇩🇪 🇨🇭 

Bon ça fait déjà des bonnes raisons, mais il y a plus…

La mise en situation avec des différents chevaux et des différentes gens fait sortir des défis différents. Les exercices Tellington nous aident à trouver ses fameuses bougies et à les travailler. En tant que praticien, nous avons la tendance d’utiliser nos exercices favorites.  Sur une formation de six jours, on touche sur la plupart des exercices - qui fait rappel et fait pratiquer les options moins habituées.

C’est cette mise en situation inhabituelle qui nous fait prendre conscience de qu’est-ce qu’on fait… et si nous sommes conscients de quoi on fait, nous avons la possibilité de la changer.  

Puis sur les formations intensives, on prend tout type de cheval, on peut voir ceux qui sont sur leur dernière chance ou recours, ceux qui ont déjà était condamné par des vétérinaires, entraineurs ou propriétaires précédents, ou ceux qui ont eu des parcours ou démarrage de la vie très compliqués.  Une acceptation de toute individuelle comme ils sont, est accompagné par un apport de savoir, des suggestions et des exercices pour rendre la vie de chacun plus paisible, plus aisé et plus confortable. Tout ça avec le moins de drame que possible, il n’y a pas des cris, pas de passage par la douleur pour aller mieux, pas de confrontation, ni besoin de gagner.  Si une idée ne marche pas, nous avons plus d’information et nous recherchons à nouveau.  Nous pouvons toujours prendre une pause.

En tant qu’humain, nous avons l’envie de contrôler, jamais plus que quand ça ne va pas… mais toute personne qui a déjà essayé de retenir un cheval de 500 kg avec leur force, est au courant que c’est inutile… en plus ça peut augmenter le niveau d’anxiété du cheval ! Dans le Tellington, nous apprenons de lâcher cette idée de contrôler avec la force et de plutôt influencer nos animaux avec de la légèreté vers un autocontrôle. Les influencer vers un meilleur équilibre, une meilleure proprioception, un état dans lequel ils peuvent apprendre - et par conséquence vers un meilleur comportement.  Pas facile pour les humains, mais ✨ magique ✨ à voir la transformation.

Après la formation, je n’avais pas besoin de plus d’un jour en dehors de ma bulle Tellington pour voir la violence subit des chevaux dans le monde équestre quand le comportement (la communication) du cheval est mal reçu…. Apprenons plus ensemble pour avoir moins de chevaux dans cette situation !!!!!!!

C’est sûr que si vous savez déjà tout, vous ne trouverez pas d’intérêt dans le Tellington, mais si vous, comme moi, trouvez des gens, des animaux et leur développement fascinant et vous aimez apprendre, vous trouverez aussi la richesse dans cette méthode.

Je profite aussi sur ces déplacements de voir des gens qui n’auront pas la possibilité de faire une séance avec moi à cause de la distance. Oui, je fais toujours les détours pour voir une personne quand je peux, parce que pour cette personne/cheval, je peux peut-être les apporter un peu de ça que moi j’ai pris de mes expériences, et peut-être eux aussi sentirent un peu moins seule.

Je ne sais pas trop qu’est-ce qui se passe dans l'univers, mais j’ai rencontré beaucoup de personnes aient des problèmes graves dans la vie sur ce déplacement, je vous souhaite bon courage et je vous envoie pleins de Heart Hugs ! 🤗 (vous pouvez apprendre à faire pour vous-même ici)

Si vous n’aviez pas l’opportunité de faire une séance sur ce déplacement, je serais à nouveau sur la route en octobre. Jusqu’à là, il y a des formations en ligne !

Alors, je sors de cette expérience avec une montée de confiance, les épaules plus bas, une meilleure respiration, une satisfaction d’un boulot bien fait et une motivation d’apporter tout ça à plus des gens et plus d’animaux.  

J’ai pour mission d’amener la formation certifiant en France !  Watch this space !


N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Offrez à votre cheval une journée de bien-être ! 💗⚖️🎁

Prenez une amie et réservez une journée de bien-être !

Pourquoi pas prendre la journée pour explorer les différents éléments du travail Tellington avec votre cheval ? Service personnalisé, adapté à votre cheval, avec un œil d'extérieur, sans jugement, dans le calme et la tranquillité.
  • Avez-vous un nouveau cheval ?
  • Avez-vous un cas de rééducation intéressant ?
  • Avez-vous un cheval sensible, anxieux ou « compliqué » ?  
  • Êtes-vous nouvelle propriétaire et voulez-vous savoir si vous faites ce qu'il faut ?
  • Votre cheval ne va pas si bien que vous voulez ?
  • Avez-vous atteint un plateau dans le travail ?
  • Un deuxième avis ou œil d'extérieur sera bienvenu pour inciter du changement ?
  • Apprenez-vous "autrement", il vous faut plus de temps, vous êtes neurodivergent?
  • préférez-vous apprendre avec des cours en individuel ?




Pendant la journée, nous regardons en détail les chevaux et leur quotidien pour voir où nous pouvons réduire les facteurs de risque qui sont détriments au bien-être et les facteurs protecteurs qui peuvent promouvoir le bien-être. Le but est de retrouver un cheval sain, sage, souple et coopératif...
- si vous l'avez déjà, prenez le challenge d'aller encore plus loin... 

Pendant la journée, vous pouvez apprendre des exercices de la méthode Tellington pour continuer le travail corporel vous-même. "L'apprentissage" est le mot clé, apprendre plus sur votre cheval, peut-être voir des choses que vous ne savez pas sur lui, et apprendre plus sur vous.

Le programme pour la journée sera adapté en fonction de chaque cas : 
  • Observations visuelles en statique et en dynamique
    (option pour analyses avec ma caméra thermique ou analyses de la selle si relevant)
  • Observations tactiles
  • Travail corporel / bodywork - le TTouch ou massage sportif
  • Coussinets de stabilité Surefoot / balance pads
  • Travail à pied Tellington avec les bandes corporelles proprioceptives
  • Essayez le TTouch sur vous ("TTouch for you") - rien de mieux pour comprendre comment ça marche, et un travail sur nous a toujours des bénéfices...
Pourquoi pas faire la journée avec une copine ? Une journée partagé* sera amusante et avec plus d'opportunités à apprendre !  Parfois les autres ont des questions qu'on n'a pas pensées d'en poser... En plus, avec deux chevaux, votre cheval aura plus de temps pour faire des pauses... (Sinon les pauses seront pour notre discussion, analyser les images et le TTouch pour vous, donc prévoir une espace de repos pour votre cheval si nous ne travaillons pas à côté de son pré.)

Contactez-moi par mail pour organiser un RDV.

À bientôt

* avec une autre personne, vous pouvez partager le tarif.  Si vous êtes plus que 2 personnes intéressées, un stage de 2 jours sera peut-être plus approprié.  Si une journée est trop longue, une séance coaching de 2hrs sera peut-être mieux pour vous.




N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Soutenir votre équidé fourbu (ou convalescent) - cours en ligne

"Au secours, mon poney est fourbu !"
Enlever la cause, faire un parage adapté et commencer le travail corporel...



⭐ Première session anglais démarre 14 mai 2024 - 5 séances sur Zoom, inscription ouverte ⭐
    ⭐ Première session français démarre 15 mai 2024 - 5 séances sur Zoom, inscription ouverte ⭐

    Avez-vous un cheval, poney ou âne en crise de fourbure ?
    - Appelez votre vétérinaire et la personne qui prend soins de ses sabots !!
    • Avez-vous un cheval, poney ou âne en récupération de la fourbure ?
    • Avez-vous un cheval, poney ou âne chroniquement fourbu ?
    • Avez-vous un cheval, poney ou âne avec mal aux pieds ?
    • Avez-vous un cheval en rééducation ou confiné ?
    La méthode Tellington et le Tellington TTouch sont complémentaires pour les soins des équidés fourbus suite aux soins vétérinaires et un parage adapté.  

    Le toucher léger est bien accepté en situation de douleur et cette approche qui écoute le cheval, nous donne la possibilité d'adapter les soins en fonction de l'étape de récupération de l'animal.  

    Un travail sur la proprioception peut les aider avec leur rééducation et réduire leurs tensions.  Nous explorons surtout le toucher dans ce cours.  (Pour ceux qui sont prêts dans leur programme de rééducation pour les exercices à pied, vous pouvez rejoindre un groupe "Détente, équilibre et proprioception".)

    Dans cette formation, il aura du temps pour la discussion sur le traitement de la fourbure, les soins des pieds et le parage adapté, amenez vos questions.
    N'hésitez pas à partager / Feel free to share

    Newsletter - Pour rester à jour par email ✉

    s'inscrire pour recevoir les infos sur les déplacements, les stages et les articles sur le blog par mail

    Email adresse


    Si vous voulez partager avec les amis, voici quelques éditions précédentes :



    2023
    août 2022 - Le cheval hypersensible (campaign-archive.com)
    juillet 2022 Les idées préconçues, mieux comprendre le TTouch (pour les ânes) et les stages en ligne de l'été 
    N'hésitez pas à partager / Feel free to share

    Quand l’eau bouillonne - les stressors ou les bougies


    Les défenses des chevaux: comme un feu qui couve

    par Edie Jane Eaton, instructrice Tellington-TTouch et formatrice Feldenkrais, Canada.

    Cet article a été publié à l'origine dans la newsletter «Stay in touch» par Robyn Hood

    Edie-Jane Eaton était l'une de nos merveilleuses instructrices qui a enseigné la méthode Tellington dans le monde entier pendant plusieurs décennies. Edie-Jane est décédée subitement en 2022 et elle nous manque terriblement. 

    (Les propos développés dans cet article peuvent aussi s’appliquer aux chiens. Remplacez simplement «cheval» par «chien» en transposant les comportements et les situations correspondantes. ).

    En règle générale, les praticiens TELLINGTON comprennent bien que les chevaux qui développent des défenses ont toujours une bonne raison de le faire, voire plusieurs.

    Ces raisons peuvent être diverses:

    • incompréhension face à ce qu’on leur demande de faire
    • tensions
    • malaise physique
    • peur
    Tous ces facteurs peuvent influer sur la mobilité du cheval et son comportement. En présence de défenses chez un cheval, il est impératif de prendre le temps de comprendre ce qui est en jeu. Il vaut la peine de saisir ce qui se passe dans le corps du cheval et dans sa relation à son environnement, autrement dit ce qui se cache derrière le problème, au lieu de juste essayer de le corriger. 

    Même quand nous sommes conscients qu’il y a une raison qui explique le comportement de nos chevaux, quand nous reconnaissons qu’ils ne sont pas simplement têtus ou qu’ils n’ont pas décidé de résister simplement pour résister, quand nous passons beaucoup de temps à chercher le déclencheur du comportement problématique, nous pouvons avoir de la peine à résoudre cette énigme. Parfois, lorsque nous pensons avoir enfin trouvé la racine du problème et que le cheval reproduit le comportement en l’absence du fameux déclencheur, c’en est trop et nous explosons: sans déclencheur, pas d’excuse! Parfois aussi, nous nous adaptons. Nous faisons tout ce qui est en notre possible pour éviter ce que nous supposons être le déclencheur: nous démontons le mors avant le mettre au cheval ou nous faisons un détour pendant la balade. La vie peut être très compliquée!

    Accumulation des facteurs de stress

    Cette recherche du déclencheur s’apparente souvent à chercher une aiguille dans une botte de foin. Etes-vous déjà «rentré dans le cadre» d’une personne avant de vous excuser de votre attitude, peu importe le prétexte – vous aviez mal à la tête en vous réveillant, votre réveil n’a pas sonné, la machine à café était en panne, cela circulait mal, vous avez perdu votre porte-monnaie, etc. Sans parler du stress subtil provoqué par la révolte de votre adolescent pubertaire ou la prise en charge de vos parents. Ce sont toutes des petites choses de la vie qu’on arrive bien à gérer séparément, mais toutes en même temps? Peine perdue. Ce que la personne à qui vous êtes rentré dans le cadre a pu vous dire ou faire ne compte pas, c’était juste la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, le paroxysme des facteurs de stress accumulés. C’est la même chose pour les chevaux. Quand il n’y a que quelques facteurs de stress, le cheval arrive à les gérer, mais il disjoncte quand ils se sont s’accumulés.

    Quand l’eau bouillonne - les stressors ou bougies

    Je me représente ces facteurs de stress – les difficultés rencontrées par les chevaux – comme des bougies. Elles sont allumées sous une casserole remplie d’eau et en chauffent le contenu. La température de la casserole correspond au degré d’irritabilité du cheval. Lorsque seules quelques bougies brûlent, le cheval garde le contrôle et fait bonne figure. Si d’autres bougies s’allument, la température dépasse le point d’ébullition et le cheval perd le contrôle de la situation. Plus important encore: il n’est plus capable d’apprendre! Si nous ne sommes pas conscients de l’effet cumulatif du stress, nous avons l’impression que le comportement du cheval est inexplicable, alors qu’on aurait pu le prévoir si l’on avait pris la peine d’identifier le moindre facteur de stress. 

    Les bougies peuvent être allumées par des tensions ou un malaise physique et s’exprimer dans les gestes quotidiens, au moment du pansage, à l’attache etc., par de la peur dans le box, peur de monter dans le van ou peur du trafic, par un manque de confiance envers le soigneur ou le cavalier, qui résulte souvent de malentendus. 

    Il peut être difficile de repérer ces petites bougies, et même quand il nous semble que le cheval va bien, il se peut que nous n’ayons pas encore réalisé que des bougies sont déjà allumées. Et même quand nous savons qu’elles brûlent, nous pouvons les considérer comme futiles ou sans lien avec le problème qui nous préoccupe, et nous les laissons brûler. Quand des bougies restent allumées sans interruption, peu importe leur taille, l’eau demeure chaude et peut rapidement atteindre le point d’ébullition. C’est là où je veux en venir: même de toutes petites bougies ont une influence. Si nous prenons le temps d’identifier le plus grand nombre de bougies et de les éteindre, cela peut faire une sacrée différence. 

    Lorsque nous les aurons éteintes, il se peut carrément que le cheval n’adopte plus jamais de comportement de défense! 

    Une anecdote à titre d’exemple

    Un jour, j’ai travaillé sur un cheval pour aider sa cavalière à apaiser le cheval quand il disjonctait en concours. J’ai fait un peu de tout: travail corporel TTouch pour localiser et apaiser les tensions, travail au sol dans le Parcours d’apprentissage pour tester et améliorer son équilibre et son centre de gravité. Comme toujours, j’ai décelé de petites choses qui pouvaient être améliorées et sur lesquelles j’ai passé quelques minutes. Aucune n’a déclenché le comportement problématique, mais elles provoquaient une certaine tension dans le corps du cheval. Je n’ai vu ce cheval qu’une seule fois, et lorsque j’ai revu sa propriétaire à la fin de la saison des concours et que je lui ai demandé si mes propositions l’avaient aidée, elle m’a répondu:
    «Hmmm, je n’en suis pas certaine, il n’a plus jamais disjoncté…»
    ... «Ah! J’ai compris!!!!»

    J’utilise le modèle des bougies pour expliquer comment la méthode Tellington peut modifier des habitudes évidentes et ancrées, même si sur le moment le praticien n’est pas en train de «résoudre» le problème. Lorsque nous appliquons la méthode Tellington, nous éteignons plein de petites bougies, parfois même sans en être conscient ni les avoir identifiées

    Dans l’exemple que je viens de raconter, on m’a demandé d’aider la cavalière à gérer le comportement problématique de son cheval. On ne m’a pas demandé d’agir en amont et d’éviter que le cheval produise ce comportement problématique, et pourtant c’est ce qui s’est passé. Il se peut toutefois que la cavalière continue de penser que son cheval ne changera pas et que ses réactions font simplement partie de son caractère («Il est comme ça!»). 

    Avec la méthode Tellington, nous nous rendons compte que cette résignation fataliste reflète rarement la réalité. Je pense que beaucoup de petites bougies qui brûlent chez la plupart des chevaux seraient assez faciles à éteindre, et que la neutralisation de leur effet sur la température (l’irritabilité) permettrait au cheval de rester calme, dans un état qui lui facilite l’apprentissage. Quand un cheval se met à réfléchir au-delà de ses réactions instinctives, c’est comme une réaction en chaîne qui s’enclenche, et les problèmes se résolvent d’eux-mêmes. Résultat: un cheval dont le comportement ne cesse de s’améliore tant qu’il ne subit d’influences stressantes et négatives. 

    Apprendre à «lire» le cheval

    Une séance Tellington commence par une observation du cheval en profondeur, afin de déceler les éléments (bougies) qui alimentent les problèmes. Pour les identifier, nous devons comprendre comment le cheval manifeste son inquiétude ou sa peur. 

    Déchiffrer le vocabulaire du corps, qui peut être très subtile et avoir des manifestations involontaires (contractures, apnée, pouls rapide, etc.), nous aide à détecter les bougies. Ce langage dépend de chaque animal et peut se manifester de diverses manières: le cheval peut faire des écarts, mastiquer, gratter le sol, se projeter en avant, se figer. 

    Ces manifestations sont souvent prises pour des «vices», alors que bien souvent, ce n’est qu’une manière pour nos chevaux de nous dire «Je n’apprécie pas ce qui se passe». C’est triste, quand on y pense, de se rendre compte que nous n’entendons pas ces plaintes et que nous punissons même nos chevaux pour cela. 

    C’est comme si nous leur répondions: «Ne dis pas que tu n’apprécies pas!» Soyez attentif à ces comportements, observez les réactions subtiles et vous développerez votre capacité à détecter les bougies, même les toutes petites qui étaient peut-être toujours en train de brûler à l’arrière-plan. 

    Il existe trois catégories de bougies: les malentendus, les tensions/malaises physiques et la peur. Je pense que tous les passionnés d'équitation m’approuveront quand j'affirme que la compréhension, le bien-être physique et la confiance sont des conditions de base essentielles pour un travail efficace et de bonnes performances.

    Malentendus

    Il est primordial de se rendre compte quand un cheval est inquiet si l'on veut apprendre à le comprendre, et il est tout autant important de savoir quand il nous a compris – ou non! Vous réaliserez que vous pouvez lui montrer que vous tenez compte de son inquiétude en modifiant ce que vous êtes en train de faire ou en vous immobilisant un moment. Vous instaurerez ainsi une relation de confiance qui facilitera le travail. Le stress qui agit sur vous et le cheval diminuera. Vous arrêterez de vous méfier l’un de l’autre, et les malentendus se feront de plus en plus rares. 

    Cela semble très facile, et c'est facile en réalité. Reconnaissez que le cheval donne probablement le meilleur de lui-même, tout comme vous. Et en cas de doute, accordez-lui le bénéfice du doute

    Tensions et malaise physique

    Vous devez toujours vous assurer que le cheval ne souffre pas de troubles médicaux. La méthode Tellington est un merveilleux complément aux soins vétérinaires, mais elle ne les remplace pas. Quand un cheval présente des tensions corporelles, il peut avoir de la peine à exécuter ce qu'on lui demande, et elles peuvent rendre certains mouvements désagréables, voire impossibles. Laissez glisser vos mains sur le corps du cheval avec douceur et vous ressentirez où il apprécie le contact et où il provoque un malaise. Vous localiserez les tensions et vous observerez des changements dans la qualité du poil, ainsi que des variations de température. Pendant l’exploration, il est important que le cheval soit libre de ses mouvements, et vous aussi. Vous souhaitez observer ce qu'il fait et mieux comprendre sa manière de s'exprimer. 

    Les schémas de tensions influent sur la posture corporelle, qui est étroitement liée au comportement. Vous remarquerez peut-être qu'un cheval qui tient sa tête haute et qui a tendance à fuir a aussi l'encolure et le dos contractés, tandis qu'un cheval nerveux – un peu comme un éléphant se tenant en équilibre sur un tonneau – présente une multitude de tensions dans les jambes et au niveau du ventre. Il est très instructif de prendre conscience de ces relations. En les comprenant, on parvient à résoudre des énigmes en lien avec le comportement du cheval. 

    Il existe des relations directes entre des gênes dans certaines parties du corps et certains comportements.

    • Nous avons souvent constaté que les chevaux qualifiés d'émotifs ou de névrosés ont de la peine à accepter qu'on leur manipule la bouche, ou ils sont très tendus au niveau des lèvres et de la mâchoire. 
    • Les tensions présentes sur les flancs et au niveau du ventre peuvent diminuer la perception que le cheval a de ses jambes, bien qu’il réagisse vivement au moment du pansage à cet endroit.
    • Les tensions au niveau des épaules et des cuisses peuvent nuire à la circulation sanguine dans les sabots. Ces chevaux ont alors souvent les jambes très froides. Ils peuvent réagir avec nervosité aux changements de sol ou sont assez craintifs en général.
    • La queue rentrée entre les jambes et des tensions dans l'arrière-main caractérisent les chevaux effrayés par les objets derrière eux ou qui se ruent au travers des ouvertures. 

    Même sans apaiser ces tensions à l'aide des techniques Tellington, vous constaterez peut-être que vos effleurements sur le corps du cheval vous fournissent quantité d'informations sur les raisons de son comportement et pourquoi il a besoin d'aide et d'attentions. Accorder de l'importance à ce que vous ressentez et en prendre conscience peuvent marquer le début d'un changement. Tout comme une main bienveillante posée sur votre épaule contractée vous invite à la détente, vos effleurements modifieront la mobilité de votre cheval. 

    Peurs

    Les peurs sont en lien étroit avec le sentiment d'assurance d'un animal. Ne pas sentir sûr de soi peut provoquer ou renforcer des peurs. L'insécurité empêche l'apprentissage, et le stress qui en découle agit sur le métabolisme et le comportement. Se sentir sûr de soi est une condition pour dépasser ses peurs. 

    Nous pouvons renforcer le sentiment de sécurité d'un cheval en lui permettant de bouger. Vous souvenez-vous quand, enfant, vous vous dégagiez de la prise de vos parents quand ils étaient nerveux car cela vous rendait encore moins sûr de vous? 

    Les chevaux dont le corps est bien équilibré sont sûrs d'eux. Ils s'équilibrent d'eux-mêmes s'ils sont libres de bouger la tête et l'encolure. Le mouvement est aussi utile de par son effet physiologique apaisant. Avez-vous déjà ressenti le besoin de bouger après avoir reçu une mauvaise nouvelle?

    Lorsqu’un cheval s’emballe, nous aimerions plutôt qu’il s’arrête de bouger. Souvent, notre réflexe est de le tenir plus fermement, ou nous essayons de le raisonner. Nous essayons à tout prix de le stopper dans son comportement. La prochaine fois que vous vous retrouverez dans cette situation, essayez la chose suivante: 

    • commencez par expirer tout l’air de vos poumons!
    • Donnez de l’espace au cheval en avançant au lieu de tirer sur sa tête,
    • et laissez-lui assez d’amplitude pour tourner la tête et regarder autour de lui. 

    Si nous voulons que notre cheval développe davantage d’autocontrôle, nous devons aussi commencer par arrêter de vouloir le contrôler. Si vous savez ce qui l’a effrayé, positionnez-vous perpendiculairement par rapport à cet objet. Et quand vous lui demanderez d’avancer, déplacez-vous sur le côté de ce qui a provoqué sa peur, afin qu’il puisse le voir. Il va finir par baisser la tête et n’aura plus de raison de paniquer. Vous constaterez deux choses: votre cheval a pris conscience de ce qui l’a effrayé, et il est en mesure d’écouter et de réagir à ce que vous lui demandez. C’est un fantastique processus d’apprentissage pour lui. 

    Linda Tellington-Jones, la fondatrice de la méthode Tellington, a décrit l’intention de ce travail comme «aider le cheval à dépasser ses réactions instinctives et à apprendre à apprendre». Ses instincts s’expriment dans les comportements réactifs et les schémas de tensions qui agissent sur la mobilité. Simplement laisser glisser vos mains sur votre cheval peut le détendre et changer son comportement. 

    Accordez-lui de petites pauses pour qu’il assimile l’effet de vos effleurements et qu’il ressente son corps d’une nouvelle manière. Si vous lui permettez de bouger pour qu’il se rééquilibre de lui-même et qu’il explore son environnement, vous l’aiderez à développer une meilleure conscience corporelle – une image claire de son être. Il vous en remerciera par davantage d’autocontrôle et de meilleures performances. Et mieux encore: votre relation s’en trouvera approfondie si vous lui donnez l’occasion de vous parler, et si vous écoutez ce qu’il a à dire. 

    2011© Edie Jane Eaton, Instructor pour chevaux et animaux de compagnie,
    www.listeningtowhispers.com
    Traduction: Laure Rondez, www.tradaction.ch
    Rédaction: Lisa Leicht, Instructor pour animaux de compagnie,
    www.lisaleicht.ch

    Prenez contact avec moi pour organiser une séance avec votre cheval ou un stage !

    🇬🇧

    English version of this article : 







    N'hésitez pas à partager / Feel free to share